Sylvie AZOGUI-LEVY

JEUDI 12 MARS, 09H00

___________________________

CV:

Chirurgien- dentiste

Docteur en Santé Publique

Habilitation à Diriger des Recherches

Professeure des Universités Praticien Hospitalier, Université de Paris et Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière. 

Chercheure au Laboratoire Educations et Pratiques en Santé EA 3412

Responsable du département de santé publique à l’UFR d’Odontologie de Paris 7. 

Vice- présidente du collège des enseignants en santé publique.

___________________________

Résumé de son intervention:

La santé est une ressource de la vie qui nous permet d’identifier nos aspirations, de les réaliser et de changer nos milieux de vie. A partir de ce postulat, nous repartirons sur les définitions de la promotion de la santé et de la prévention.

La notion de prévention décrit l’ensemble des actions, des attitudes et comportements qui tendent à éviter la survenue de maladies ou de traumatismes ou à maintenir et à améliorer la santé. Nous distinguerons la prévention ciblée et la prévention universelle du sujet ou de la population qui renvoie à l’idée de promotion de la santé. 

La promotion de la santé est le processus qui confère aux populations les moyens d’assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé, et d’améliorer celle-ci. Elle consiste ainsi à permettre aux individus de mieux maîtriser les déterminants de la santé. C’est un concept positif. Elle se situe en amont du continuum santé-maladie. Nous développerons un des concepts fondamentaux qui est celui d’autonomisation ou d’empowerment de la personne.

La prévention ciblée englobe les interventions individuelles allant du dépistage précoce aux actions d’éducation et de formation des professionnels de santé et nous discuterons les notions d’acceptabilité et d’efficacité des interventions préventives.  La plupart des pathologies actuelles partagent des facteurs de risque communs et il nous semble pertinent d’avoir une approche globale et de développer des méthodes appropriées.

Les soins préventifs regroupent les éducations en santé, à savoir l’éducation pour la santé et l’éducation thérapeutique. Ce sont les éléments indispensables d’une intervention préventive qui doit être conçue comme une alliance médico-socio-éducative et donc pluri-professionnelle.

___________________________

Références bibliographiques:

  1. Peres MA and al ; Oral diseases : a global public health challenge. The Lancet 2019 ; 394 : 249-259.
  2. Watt R and al ; Ending the neglect of global oral health : time for radical action. The Lancet 2019 ; 394 :261-72.
  3. Guarnizo-Herreño CC, and al. Explaining oral health inequalities in European welfare state regimes: The role of health behaviours. Community Dent Oral Epidemiol 2019 ; 47:40-48. 
  4. François Bourdillon, Gilles Brücker, Didier Tabuteau. Traité de santé publique : Editions Flammarion Sciences.
  5. Rémi Gagnayre et PY Traynard. Education thérapeutique du patient en ville et sur le territoire: Editions Masson. 
  6. Stéphane Tessier.  Les Educations en santé : Editions Maloine
  7. Haute Autorité de Santé : Guide méthodologique 2018 ; Evaluation de l’efficacité et de l’efficience de l’Education Thérapeutique du Patient dans les maladies chroniques 
  8. François Bourdillon. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire 28 Mai 2019. 1,6 million de fumeurs en moins en deux ans, des résultats inédits. 
  9. Organisation Mondiale de la Santé : la santé dans toutes les politiques, déclaration d’Helsinki ; 2013.
  10. Organisation Mondiale de la Santé : Combler le fossé en une génération : instaurer l’équité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de santé. 2008.
  11. Organisation Mondiale de la Santé : Charte d’Ottawa. 1986.