SANDRO  PALLA

JEUDI 12 MARS, 14H00

__________

CV:

Sandro Palla, professeur émérite, a quitté son poste à l’Université de Zurich. Il y a dirigé entre 1981 et 2009 le service des troubles de la mastication, de la prothèse amovible et la dentisterie des soins spéciaux. De 2007 à 2009, il a été doyen du Centre de Médecine Dentaire. Il est l’auteur de nombreux articles de recherche sur les troubles cranio-mandibulaires, les douleurs orofaciales, la biomécanique de l’articulation temporo-mandibulaire et son imagerie et la prothèse amovible et esthétique. Il a donné des conférences dans le monde entier sur ces sujets. Il est membre actif de plusieurs associations internationales dentaires et de la douleur qu’il a, pour certaines, présidé. Il est coordinateur associé du Journal of Orofacial Pain.

__________

Résumé de son intervention:

Il est admis que l’occlusion dentaire a un rôle majeur dans l’amélioration des traitements restaurateurs et de prothèse afin de fournir des contacts bilatéraux visant un confort et unestabilité de la mâchoire. Cependant, l’occlusion ne doit plus être considérée simplement comme le schéma occlusal déterminant les relations statiques ou dynamiques entre les arcades dentaires ou la position des maxillaires mais dans un cadre plus large. Cela comprend (i) la modulation de l’entrée somatosensorielle provenant des mécanorécepteurs dentaires et orofaciaux par le cerveau, (ii) l’interprétation consciente de cette entrée par le patient, et (iii) la neuroplasticité sensorimotrice. Le degré de vigilance du patient vis-à-vis du stimulus somatosensoriel est probablement central dans ce processus, car l’attention augmente le degré de perception. Ainsi, les patients hypervigilants vis-à-vis del’environnement buccal sont probablement plus sensibles auxstimuli anormaux. Néanmoins, l’hypervigilance est probablement une cause nécessaire mais non suffisante de mauvaise adaptation comme en cas d’hypervigilance occlusale symptomatique (dysesthésie occlusale). Cela nécessite un déséquilibre entre les processus perceptifs et cognitifs ainsi qu’une affectivité négative et un comportement anormal de maladie.La neuroplasticité sensorimotrice est essentielle pour ajuster les mouvements à une situationocclusale et / ou orale modifiée, commeelle se produit après une modification dela position de la mâchoire, inséré de nouvelles reconstructions, modifié l’espace de la langue. Dans certains cas, cependant, cela peut également conduire à des comportements oraux inadaptés. Reconnaître que la neuroplasticité sensorimotrice ne conduit pas toujours à une adaptation spécifique du comportement moteur au contexte, empêche de mener des traitements erronés et potentiellement nocifs.

___________

Références bibliographiques:

  1. Avivi-Arber L, Sessle BJ. Jaw sensorimotor control in healthy adults and effects of ageing. J Oral Rehabil 2018;45:50-80.
  2. Bauer CC, Diaz JL, Concha L, Barrios FA. Sustained attention to spontaneous thumb sensations activates brain somatosensory and other proprioceptive areas. Brain Cogn 2014;87:86-96.
  3. Barsky AJ. Amplification, somatization, and the somatoform disorders. Psychosomatics 1992;33:28-34.
  4. Cioffi I, Farella M, Festa P, Martina R, Palla S, Michelotti A. Short-term sensorimotor effects of experimental occlusal interferences on the wake-time masseter muscle activity of females with masticatory muscle pain. J Oral Facial Pain Headache 2015;29:331-339.
  5. Hodges PW, Tucker K. Moving differently in pain: a new theory to explain the adaptation to pain. Pain 2011;152:S90-S98.
  6. Le Bell Y, Niemi PM, Jämsä T, Kylmälä M, Alanen P. Subjective reactions to intervention with artificial interferences in subjects with and without a history of temporomandibular disorders. Acta Odontol Scand 2006;64:59-63.
  7. Michelotti A, Farella M, Gallo LM, Veltri A, Palla S, Martina R. Effect of occlusal interferences on habitual activity of human masseter. J Dent Res 2005;84:644-648.
  8. Ostry DJ, Gribble PL. Sensory Plasticity in Human Motor Learning. Trends Neurosci 2016;39:114-123.
  9. Palla S, Klineberg I. Occlusion and adaptation to changes: Neuroplasticity and its implications for cognition. In: Klineberg I, Eckert, S. E(eds). Functional occlusion in restorative dentistry and prosthodontics. Edinburgh, Elsevier, 2016;45-53.
  10. Palla S. Adaptation and Maladaptation to occlusal changes: The role of cortical reorganization and signal amplification. Klineberg I. (edt). Proceedings of the oral rehabilitation symposium. Lucerne, Switzerland. Foundation for Oral Rehabilitation Rief W, Broadbent E. Explaining medically unexplained symptoms-models and mechanisms. Clin Psychol Rev 2007;27:821-841.