VENDREDI MATIN

 

Stephane-Browet

Dr Stéphane BROWET

 

 

 

 

tom et Oli

Dr Olivier ETIENNE,

Dr Thomas SASTRE

Conception classique ou numérique de la fonction occlusale ?

Les outils numériques prennent une place grandissante dans notre activité odontologique. Ils offrent de nouvelles perspectives dans la prise en charge de nos patients, que ce soit pour de petites restaurations comme pour des réhabilitations totales telles que celles nécessaires dans les traitements de l’usure. Dans les deux cas, la conception de la pièce prothétique impose une étape de gestion de la morphologie occlusale.
En dentisterie « analogique », le recours à un enregistrement des arcades et à leur positionnement dans l’espace est une étape indispensable. Associée ou non à un projet esthétique virtuel, elle permet l’élaboration du wax-up dans les meilleures conditions. Celui-ci est ensuite exploité sous la forme d’un masque complet en résine temporaire (full-mock-up) ou de masques sectoriels en résine composite chauffée. L’option retenue est en partie dépendante du délai de temporisation souhaité, plus court dans le premier cas, plus long dans le second.
En dentisterie numérique, la morphologie restaurée est généralement proposée par le logiciel, mais peut ensuite être modifiée par le prothésiste ou le praticien. En ce sens, l’apparition d’outils comme les articulateurs virtuels, au sein des logiciels de conception par ordinateur (CAO), constitue une approche plus ambitieuse encore.
Cette conférence a pour objectif de mettre en avant les moyens actuels à notre disposition pour concevoir l’occlusion de nos restaurations prothétiques. Pour cela, les conférenciers s’appuieront sur des exemples cliniques illustrant l’approche conventionnelle et l’approche numérique, en argumentant les avantages et inconvénients actuels de chaque option.

 

. Duminil G., Orthlieb J-D. Le Bruxisme tout simplement.Espace Id. 2015.
 Koubi S, Gürel G, Margossian P, Massihi R, Tassery H. Nouvelles perspectives dans le traitement del’usure : les tables top. Réal Clin 2013; 24 (4): 319-330.
Fradeani M, Barducci G, Bacherini L, Brennan M. :Esthetic rehabilitation of a severely worn dentition with minimally invasive prosthetic procedures (MIPP).Int J Periodontics Restorative Dent. 2012 Apr;32(2):135-47
 Vailati F, Belser U: full month adhesive rehabilitation of a severely eroded dentition: 3 step technique part 1 Eur J Esthet Dent. 2008 Spring;3(1):30-44.
Jaisson M, Sastre T, Felenc S: L’impression 3D au service de l’esthétique et de la fonction. Info Dent 2015-Spécial ADF Part 2
Dr Jean François LASSERRE

Dr Jean François LASSERRE

ALTÉRATIONS TISSULAIRES DES DENTS ANTÉRIEURES :

pourquoi, quand et comment augmenter la DVO?

 

La Dimension verticale d’occlusion (DVO) est la hauteur de l’étage inférieur de la face mesurée entre deux repères (point sous-nasal-gnathion) lorsque les arcades sont en occlusion d’intercuspidie maximale (OIM). L’augmentation importante de l’incidence de l’érosion dentaire dans les populations occidentales jeunes et l’évolution des techniques adhésives céramiques et composites, conduisent les praticiens à réaliser plus fréquemment que par le passé de grandes réhabilitations avec une augmentation de la DVO. La nécessité de respecter les tissus sains pour ne remplacer que les tissus pathologiques étant devenus ces dernières années une évidence en dentisterie adhésive, cette augmentation de DVO a pour premier objectif de permette de placer le matériau restaurateur en préparant le moins possible les dents restantes. Cependant les protocoles d’augmentation ne doivent pas être abusivement simplifiés. La décision clinique doit être raisonnée et basée sur un minimum de connaissances en occlusodontie, sous peine d’induire, par des réhabilitations totales adhésives mal maîtrisées, des dysfonctions occlusales, musculaires ou articulaires. Notre conférence à base de cas cliniques répondra à trois questions :
De combien augmenter la DVO ?
La décision d’augmentation de DVO est une balance clinique entre :
au niveau antérieur les possibilités de rétablir un guidage antérieur fonctionnel, compatible avec l’esthétique du sourire,
niveau postérieur de libérer un espace prothétique suffisant pour reconstruire les tables occlusales avec peu ou pas de préparations des tissus dentaires sains.
sur qu’elle arcade augmenter la DVO ?
De nombreux articles ou ouvrages rapportant des cas cliniques d’augmentation de DVO décrivent une augmentation mais sans préciser les points de mesures; s’agit-il d’une augmentation au niveau incisif ou molaire ? D’autre part les raisons du choix maxillaire, mandibulaire ou de répartition bi-maxillaire des pièces collées ne sont pas toujours clairement explicitées.
Comment augmenter la DVO ?
La diversité des propositions selon les auteurs, témoigne de la complexité des restaurations totales bi maxillaires. La chronologie que nous présentons avec une logique occlusale, est celle qui permet d’avoir le moins de retouches finales sur les restaurations adhésives de céramiques (RAC), et un bon équilibre entre l’esthétique et la fonction.