GILLES LAVIGNE

 

Gilles Lavigne a une formation de dentiste de l’Université de Montréal. Après quelques années en pratique il a entrepris une carrière en recherche sur la douleur, le bruxisme et le sommeil.  Le tout a été complété d’une formation en médecine buccale à la Georgetown University (Washington, USA) et d’un stage de recherche en neuropharmacologie de la douleur aux NIH (Bethesda, USA). Il détient aussi un PhD en neurophysiologie trigéminée (University of Toronto).  En 2009, il a reçu un doctorat honoris causa de la faculté de médecine-dentisterie de l’Université de Zurich.  Actuellement, il est i) professeur à la faculté de médecine dentaire et de médecine de l’Université de Montréal, ii) détenteur d’une chaire de recherche du Canada sur la douleur, le sommeil et la traumatologie à l’Hôpital du Sacré Cœur de Montréal, iii) consultant en douleur orofaciale et troubles du sommeil à la clinique de stomatologie du CHUM et dans une clinique privée en ORL et iv) directeur intérimaire de la recherche au CIUSSS du Nord de l’Ile de Montréal.

 

Résumé de son intervention:

Le bruxisme inclut des activités orofaciales telles que le serrement et le grincement  des dents, se produisant à l’éveil ou lors du sommeil. De plus, certains ont tendance à y associer des habitudes telles que des contractions de la mandibule sans contact dentaire et à exclure des activités comme le contact léger mais constant des dents, la poussée de la langue avec une langue hypertonique, la morsure des lèvres ou de certains objets.

Nous sommes dans la décennie de la médecine de précision adaptée au patient en fonction de sa condition psychosociale et médicale, de sa génétique et de ses attentes. L’utilisation de l’apprentissage profond et de l’intelligence artificielle nous permettra d’affiner et de préciser les résultats de nos diagnostics et des choix thérapeutiques en fonction des facteurs de risque, de l’importance et des conséquences des activités orofaciales sur la qualité de vie, sur le sommeil et sur l’état de santé. La notion de patient partenaire inclut une information claire et libre qui permettra au patient de choisir conjointement et librement le mode de prise en charge correspondant à ses attentes et à sa réalité.