Gérôme WATTS

 

JEUDI 23 MARS, 14H30

CV:

__________

Résumé

Équilibration occlusale prothétique et adaptation musculo-articulaire

Réflexion autour d’un cas clinique d’instabilité occlusale dans un contexte de douleur chronique et trouble somatoforme

Madame F, 46 ans, consulte en mars 2018 pour les motifs : douleurs de la mâchoire et une instabilité/inconfort occlusal « d’apparition récente » ; la patiente insiste pour que  « l’on améliore les contacts de ses dents ». A l’anamnèse, les douleurs (EVA = 5/10, quotidiennes, durant plusieurs heures, spontanées et provoquées par la mastication), sont apparues durant l’été 2017 où un confrère a réalisé une équilibration occlusale qui « aurait aggravé l’inconfort occlusal ». Du point de vue psychosocial le score de l’EDAS est sévère. De plus, la patiente « rend responsable l’inconfort occlusal de sa dépression » (diagnostic psychiatrique : trouble somatoforme). À l’examen on note des myalgies des muscles masticateurs plus accentuées à droite, un dysfonctionnement lingual et une béance occlusale (contacts uniquement sur les premières et deuxièmes molaires). Les dents en inocclusion présentent pourtant des signes d’usures occlusales témoignant de leur fonctionnalité préalable. Les ATM sont normales. Diagnostic : myalgies chroniques des muscles masticateurs associées à dysfonctionnement lingual qui aurait déclenché/aggravé la béance occlusale dans un contexte de stress. La prise en charge a consisté en :

  • Alternance entre orthèse occlusale et rééducation linguale et maxillo-faciale pour soulager des myalgies et essayer de corriger le dysfonctionnement lingual.
  • Suivi psychiatrique (2017-2021) dont une hospitalisation (février-mars 2019)
  • Puis une équilibration occlusale pour diminuer l’importance de la béance et augmenter le confort, une fois la douleur levée. En 2022, on note une amélioration spontanée de la stabilité occlusale sans que le dysfonctionnement lingual soit complètement corrigé.
  • Du point de vue psychosocial : reprise progressive de son travail en 2021.

Goodacre CJ, Roberts WE, Goldstein G, Wiens JP. Does the Stomatognathic System Adapt to Changes in Occlusion? Best Evidence Consensus Statement. J Prosthodont. 2020 Dec 17. doi: 10.1111/jopr.13310

Bourdiol P, Hennequin M, Peyron MA, Woda A. Masticatory Adaptation to Occlusal Changes. Front Physiol. 2020 Apr 3;11:263. doi: 10.3389/fphys.2020.00263

__________