Amelie mainjot

 

Diplômes: Certificat interfacultaire en développement  pédagogique en enseignement supérieur, Université de Liège 2017.

Docteur en Sciences Dentaires, Université de Liège, 2011.

Docteur en Mécanique et Matériaux, Université de Paris 13, France, 2011.

Certificat d’Etudes Spécialisées en Biomatériaux Dentaires, Université Paris Descartes, France 2007.

Diplôme d’Etudes Spécialisées en Réhabilitation Bucco-Dentaire, Université de Liège, 2000.

Licenciée en Sciences Dentaires, Université de Liège, 1997.

Expertise: Biomatériaux dentaires, dentisterie esthétique et minimalement invasive.

Fonctions: Chargée de cours en Biomatériaux dentaires à l’ULg,

Co-directrice de la d-BRU (Dental Biomaterials Research Unit), ULg,   www.d-bru.ulg.ac.be

Chef de clinique, service de Prothèse fixe, CHU de Liège

Chercheur associé, Laboratoire de Biomatériaux dentaires (URB2I), Université Paris Descartes.

Membre actif de l’académie européenne de dentisterie esthétique (EAED).

 

Amélie Mainjot a été diplômée de l’Université de Liège (Belgique) en 1997, où elle a également réalisé un Diplôme d’Etudes Spécialisées de 3 ans à temps plein en Réhabilitation Orale. En 2007 elle a obtenu un Certificat d’Etudes Spécialisées en Biomatériaux Dentaires de l’Université de Paris 5 (France). De 2008 à 2011 elle effectué ses recherches dans le domaine de la zircone dans le Laboratoire de Biomatériaux Dentaires de l’Université de Paris 5 et a obtenu en 2011 le titre de docteur (PhD) de l’Université de Liège et de l’Université de Paris 13. De 2011 à 2014 elle a été Maitre de Conférences Associé en Biomatériaux Dentaires à l’Université de Paris 5. Actuellement elle est Chargée de cours en Biomatériaux Dentaires à l’Université de Liège et Chef de Clinique dans le Service de Prothèse fixe (au CHU de Liège. Elle est co-directrice de la Dental Biomaterials Research Unit (d-BRU). Ses domaines de recherche concernent les céramiques dentaires, particulièrement la zircone, les composites CAD-CAM, et les protocoles de traitement minimalement invasifs, notamment via l’utliisation des technologies numériques. Son activité clinique est axée sur l’esthétique, la dentisterie restauratrice minimalement invasive, et la gestion pluridisciplinaire de cas de rehabilitation complexe sur dents et sur implants. Amélie Mainjot est conférencière internationale et membre actif de l’European Academy of Esthetic Dentistry. Elle est l’auteur d’articles scientifiques ainsi que de chapitres d’ouvrages dans le domaine des matériaux dentaires et de la dentisterie esthétique. Elle est également reviewer pour différentes revues internationales dans le domaine.

 

 

publications: http://orbi.ulg.ac.be/ph-search?uid=U180181

 

Résumé de son intervention:

 

Du céramo-métal à la zircone, de l’émaillage aux restaurations monolithiques, des composites classiques aux céramiques hybrides, de l’artisanal à la CFAO: l’évolution des matériaux et des technologies numériques ont petit à petit changé le paysage de la prothèse. Quel est l’impact de ces évolutions sur le traitement des patients bruxeurs ? Que nous apportent vraiment les nouveaux  matériaux ?  Cet exposé fera essentiellement le point sur les nouveaux composites CFAO et céramiques hybrides : il introduira une classification pratique des différents produits existants sur le marché, de leurs propriétés spécifiques par rapport aux autres matériaux, ainsi que du caractère innovant des « PICNs » (Polymer Infiltrated Ceramic Network). Il mettra en lumière leur apport spécifique dans le cadre du bruxisme et du traitement de l’usure, notamment leur contribution au développement de stratégies thérapeutiques innovantes et minimalement invasives. Une synthèse illustrée par une série de cas cliniques et basée sur les résultats des recherches les plus récentes mettront en lumière les mythes comme les réalités associés aux dernières révolutions.